Coupe du Roi : La belle jeunesse madrilène

Real Madrid

Achraf Hakimi (18 ans), le latéral qui monte

2

Inconnu en début de saison, Achraf Hakimi est aujourd’hui considéré comme l’un des grands espoirs du club et accessoirement, n°2 au poste de latéral droit. La blessure de Dani Carvajal a accéléré l’éclosion du jeune latéral madrilène. Propulsé au-devant de la scène face à Getafe et l’Espanyol Barcelone en Liga avant de faire ses grands débuts contre Tottenham en Ligue des Champions. Trois matchs, trois satisfactions. « Achraf a très bien joué. On n'avait pas l'impression qu'il s'agissait de son premier match à Bernabeu, a déclaré Zidane suite aux débuts du joueur. Et ça, c'est intéressant parce que ça prouve bien qu'il est dans l'esprit. Il a bien joué, il a fait un match sérieux. Ça veut dire que je peux compter sur lui.» International marocain depuis peu, Hakimi est aussi le premier joueur des Lions de l'Atalas a évolué au Real Madrid. Avec la Coupe du Monde en ligne de mire, Hakimi pourrait donc connaître un début de carrière extrêmement précoce…

Dani Ceballos (21 ans) attend son heure

2

Révélation du dernier Euro Espoirs avec l’Espagne, Dani Ceballos a mobilisé beaucoup d’attention durant l’été. Son ancien club, le Bétis Séville, a dû faire face aux nombreuses sollicitions estivales avant de céder devant l’intérêt insistant du Real Madrid. Depuis, l’engouement autour du milieu espagnol est retombé. La faute à un temps de jeu beaucoup trop famélique pour faire la différence. Comme Isco par le passé, le meilleur joueur du dernier Euro Espoirs devra sûrement patienter avant d’être un acteur majeur du Real Madrid. Pourtant, Ceballos n’a pas galvaudé les quelques chances qui lui ont été proposées. On se souvient notamment de son doublé ô combien important face au Deportivo Alavès, à un moment où le Real Madrid traversait une forte zone de turbulences. Doté d’une excellente vision de jeu, Ceballos aura très certainement sa chance en Coupe du Roi. A lui de faire forte impression…  

Borja Mayoral rêve d’un destin à la Raul

f

Il ne faisait pas bon d’être jeune attaquant formé au club ces dernières années à Madrid. Entre Alvaro Morata, Jesé voire même Cherysev et Lucas Vazquez, les exemples ne manquent pas pour confirmer les difficultés d’être un joueur offensif du cru au Real Madrid. Pourtant, un joueur continue de s’accrocher : Borja Mayoral. A 20 ans et après un premier prêt à Wolfsburg la saison dernière, l’attaquant ibérique rêve d’un destin à la Raul, figure emblématique de la formation madrilène. Cette saison, le natif de Parla a disputé 6 rencontres de Liga (108 minutes) pour un petit but inscrit. « Mayoral est ici parce qu’il a un rôle. Il a été bon ce soir. Et pas seulement pour son but, il a réalisé un très bon travail en général. Il a fait ce qu’on attend d’un 9. Je me réjouis pour lui parce qu’il va avoir son importance dans l’équipe », a notamment déclaré Zidane après son but face à la Real Sociedad. Contre Fuenlabrada ce soir, Mayoral aura sûrement une nouvelle chance de briller.