Mauresmo reconnaît avoir fait "une erreur"

Reuters

Amélie Mauresmo est revenue vendredi, lors d’un point presse à Paris, sur son choix de renoncer au capitanat de l’équipe de France pour devenir entraîneur de Lucas Pouille. Une décision motivée, en grande partie, par le changement de format de la Coupe Davis. "Le nouveau format m’attire moins, a expliqué l’ancienne n°1 mondiale, citée par 20 Minutes. Ce n'est plus ce pour quoi j'avais signé, plus ce pour quoi j'avais vraiment envie de me bouger et ce pour quoi je vibrais."

L’ex-joueuse reconnaît qu’elle s’est un peu précipitée pour accepter de prendre la tête des Bleus et qu’elle aurait dû attendre de connaître l’issue du vote de la fédération internationale de tennis (ITF) avant de se prononcer. "J'ai fait une erreur, clairement, je pense que la fédération (française) aussi a fait une erreur, on est tous capables de reconnaître ça, a-t-elle expliqué. Je ne pensais jamais que la réforme allait passer."