Mauresmo ou Llodra comme capitaine de Coupe Davis ?

Une finale Amélie Mauresmo-Michaël Llodra. Les deux briguent la succession de Yannick Noah, qui a décidé que ce serait sa dernière saison (doublé ou non), à la tête de l’équipe de France de Coupe Davis (L'Équipe). Un seul obtiendra la place le 22 juin, lorsque le comité exécutif de la FFT et plus particulièrement son président Bernard Giudicelli feront part de leur choix - lequel dépendra aussi des joueurs - à l’issue de l’assemblée générale extraordinaire de la FFT. Fabrice Santoro, qui délivre ses précieux conseils à Richard Gasquet et Pierre-Hugues Herbert, est, lui, d'ores et déjà éliminé après le veto de plusieurs éléments du groupe.

Il y a donc d’un côté du filet Mauresmo: une femme (ce serait nouveau pour le tennis tricolore), une ancienne numéro un mondiale victorieuse de deux tournois du Grand Chelem (Open d’Australie et Wimbledon 2006) devenue capitaine de Fed Cup entre 2012 et 2016 (la Fed Cup qu’elle avait elle-même remportée en 2003) puis coach d’Andy Murray - notamment - de 2014 à 2016. Et il y a de l’autre Llodra: un "Coupe Davis convaincu" qui n’a pas loupé UNE rencontre pendant douze ans de suite et qui a tourné entraîneur de Nicolas Mahut.

Les plus de Mauresmo: un discours qui est bien passé à Madrid il y a un mois auprès des garçons et le soutien de ses amis Yannick Noah, Loïc Courteau et Xavier Moreau, tous deux membres du staff actuel en qualité d’entraîneur et de préparateur physique. Les moins, ou plutôt le moins: certains Bleus ne la connaissent pas vraiment. Le positif pour Llodra: il s’occupe de Lucas Pouille, qui doit être le prochain leader des "Mousquetaires". Le négatif: il n’apparaît pas très proche des Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet et Gaël Monfils. Qui l'emportera ?