Coupe Davis - Noah n’attend plus rien de Monfils

Infosport+

 

Lucas Pouille, Adrian Mannarino, Jérémy Chardy, Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut: c’est avec ces cinq-là que Yannick Noah a décidé de préparer le quart de finale de la Coupe Davis contre l’Italie (du 6 au 8 avril), sur la terre battue de Gênes. Des choix qui interpellent puisque pour la première fois depuis treize ans, aucun des "Mousquetaires" (Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet, Gaël Monfils et Gilles Simon) n’est retenu. Tous ont une bonne excuse, bien sûr, mais le capitaine de l’équipe de France n’est pas dupe non plus, notamment concernant "la Monf".

Officiellement, le 42e mondial souffre du dos, ce qui l’a contraint à abandonner contre Pierre-Hugues Herbert au troisième tour du Masters 1000 d’Indian Wells puis à renoncer au tournoi de Miami. Mais le coach des Bleus ne peut pas s’empêcher d’avoir des doutes sur ses intentions. "Gaël m’a dit qu’il reprendra l’entraînement pendant la Coupe Davis. Pas de chance…, a-t-il déclaré, des propos relayés par Le Parisien. Je ne compte plus mais depuis la Guadeloupe (au premier tour de la compétition en 2016, ndlr), c’était toujours un peu le même scénario."

"Il jouait et quelques semaines avant, il avait un problème physique. Et au moment de la Coupe Davis, il y avait toujours un souci, a-t-il ajouté. Il n’y a pas de surprise. On l’a déjà vécu. La première fois, c’était un peu surprenant mais j’ai un peu l’habitude. Je me suis organisé et j’avais anticipé. J’ai bien vu qu’il y a quelques semaines, il commençait à se plaindre du poignet, du dos, du genou et compte tenu de la préparation intense que je demande, s’il n’est pas prêt, il ne joue pas. Pour l’instant, on a fait un match à la Guadeloupe…" Pas sûr qu’il y en ait un deuxième.