Leinster: "Le Racing ? Une profondeur d'effectif phénoménale"

Champions Cup

Le Leinster, vainqueur cette saison de ses 8 matches de Champions Cup, peut bien viser samedi, à BIlbao (17h45), une 4e couronne continentale, qui ferait de la province irlandaise l'égale d'un Stade Toulousain au nombre de trophées en Coupe d'Europe, les hommes de Dublin se méfient comme le lait sur le feu de cette équipe du Racing 92, riche de tant et tant d'individualités (Thomas, Lambie, Vakatawa, Nakarawa,... sans oublier Carter en joker de luxe). A l'image de Stuart Lancaster, l'ancien sélectionneur de l'équipe d'Angleterre reconverti au sein du staff de Leo Cullen. "Je pense qu'il s'agit d'une équipe qui arrive à son pic de forme à la fin de la saison, estime le technicien anglais, cité par BBC Sport.La profondeur de leur effectif est phénoménale. Une équipe qui est capable de laisser sur le banc Dan Carter est une menace sérieuse. Il y a des menaces aux quatre coins du terrain."

Pour cette finale dans la cathédrale de San Mamés, où 53 000 spectateurs sont attendus, le Leinster, emmené par son capitaine Isa Nacewa, qui comme Carter disputera son dernier match européen, avant sa retraite à la fin de la saison, opère 2 changements dans son quinze de départ, l'un contraint et forcé avec la titularisation à l'aile du jeune Jordan Larmour (20 ans) en lieu et place de Fergus McFadden, forfait, l'autre permettant à Luke McGrath de rentrer à la mêlée au côté de l'indispensable Johnny Sexton.