Goulamirian champion du monde

Icon Sport

L'homme de la situation. Après une Marseillaise presque gênante entonnée par la chanteuse Amandine Bourgeois en préambule du combat, Arsen Goulamirian n'a pas raté sa prestation. Le Français a saisi sa chance en devenant champion du monde WBA des lourds-légers (pas plus de 90,719 kg) aux dépens de Ryad Mehry, ce samedi à Marseille. Et ce par arrêt de l'arbitre lors de la 11e reprise.

Appliqué tout au long du combat, le boxeur d'origine arménienne a accéléré au fil des rounds, jusqu'au 11e, fatal à son adversaire, jusque-là invaincu sur le circuit (24 succès dont 11 par KO). Après un gros travail en uppercut, Goulamirian a eu raison du Belge grâce à une énorme série de coups à la tête, contraignant l'arbitre à stopper le combat. Au total selon les comptes Canal+, le Français a touché 129 fois son adversaire contre 93, dont 116 portés à la tête. Il devient le cinquième Français champion du monde dans cette catégorie.

Une belle soirée pour la boxe française dans la citée phocéenne puisque Michel Soro a dominé John Vera dans l'autre combat phare de la soirée, se rapprochant de la ceinture mondiale chez les Super-Welters. "Vous étiez formidable, a d'abord glissé Goulamirian au public avant de savourer. Le travail n'est jamais fini puisque tu apprends tout le temps mais aujourd'hui je suis champion." Un grand champion assurément, toujours invaincu après 23 combats.