Kyrgios, encore un phénomène de foire

Reuters

Les incartades de Nick Kyrgios sur les courts de tennis du monde entier sont bien connus. Le caractériel Australien est un joueur aussi agaçant que divertissant et le jour où il fera profil bas n'est pas arrivé. Jeudi matin, du côté de Cincinnati, le 18e joueur mondial a de nouveau fait parler de lui. Pas uniquement parce qu'il s'est qualifié pour les 8e de finale du tournoi disputé dans l'Ohio après un succès (7-6, 0-6, 6-3) contre le Croate Borna Coric. Mais aussi et surtout pour son petit "pétage de plombs" contre l'arbitre de la rencontre et pour le comportement qu'il a adopté par la suite. 

"Je ne veux plus jouer si c'est pour me faire voler par un arbitre. Vous allez voir les trois jeux les plus balancés de votre vie"

En tête après le gain de la première manche au tie-break mais rapidement mené 3-0 dans la seconde, Kyrgios s'est senti lésé par l'officiel. Privé de hawk-eye pour pouvoir revenir sur un point litigieux, l'homme de chaise a ainsi annoncé faute une balle que l'Australien considérait bonne. S'en est suivi, selon la journaliste Reem Abuleeil de Sport 360 présente sur le court, cette tirade de Kyrgios envers son clan: "Je ne veux plus jouer si c'est pour me faire voler par un arbitre. Vous allez voir les trois jeux les plus balancés de votre vie". La tête de série n°15 du tournoi s'est exécutée, enchaînant pralines, parpaings et coups insensés pour en finir au plus vite et encaisser un humiliant 6-0. Le tout en ciblant bien évidemment le "ref", à qui il a plusieurs fois mimé le conseil de se rendre au plus vite chez un opticien, ou en passant ses nerfs sur des balles catapultées façon home run hors du court. 

Le suicide ne s'est pas poursuivi très longtemps. Avec un regain d'agressivité démentiel - coups droits sautés surpuissants à l'appui - Kyrgios a montré à son adversaire la marge de manoeuvre dont il disposait face à lui. En deux temps, trois mouvements, le droitier de 23 ans a repris le dessus et dominé un Coric impuissant. La maîtrise de ses nerfs lui sera sans doute un peu plus indispensable au prochain tour. Kyrgios affrontera le vainqueur de la rencontre entre Juan Martin Del Potro et Hyeon Chung pour tenter de décrocher un ticket pour les quarts de finale d'un tournoi dont il avait atteint la finale l'an dernier, battu par Grigor Dimitrov.