Acapulco : Del Potro rejoint Anderson en finale

AFP

 

Le Sud-Africain Kevin Anderson, 8e mondial, rencontrera samedi l'Argentin Juan Martin Del Potro, 9e, en finale du tournoi ATP-500 d'Acalpulco, les deux hommes s'étant imposés vendredi dans leurs demi-finales, respectivement face à Jared Donaldson et Alexander Zverev.

Del Potro, tête de série N.6 du tournoi, l'a emporté face à l'Allemand Alexander Zverev, 5e joueur mondial, en deux sets, 6-4, 6-2.

L'Argentin, qui avait déjà battu Dominique Thiem (6e) en quarts, s'est imposé vendredi en une heure et 31 minutes face à celui qui faisait figure de favori du tournoi et qui a semblé frustré par son niveau de jeu et gêné par son genou gauche.

A 3-1 au premier set, le jeune Allemand a fait appel au soigneur, qui lui a bandé l'articulation.

Malgré cette interruption, Del Potro gardait le contrôle du match et variait le rythme, enchaînant les longs revers slicés, les amorties et les frappes puissantes en coup droit pour emporter le premier set 6-4.

Dès le début du second, la "Tour de Tandil" prenait le service de son adversaire qui, de rage, brisait sa raquette sur le terrain, sous les sifflets du public.

Del Potro, impérial, maintenait son niveau de jeu pour l'emporter 6-2 face à un adversaire qui semblait résigné.

"Je suis très content de mon match (...). J'ai fait beaucoup de slices et d'amorties, il a été un peu dérouté" a déclaré Del Potro à l'issue de la partie.

Del Potro affrontera samedi en finale Anderson, tête de série N°5, qui s'est imposé un peu plus tôt sur Donaldson, 59e mondial, en deux heures et 21 minutes lors d'un match très disputé, conclu en trois sets, 6-3, 4-6 et 6-3.

Dominant son adversaire au premier set, le géant sud-africain (2,03 mètres) a subi une baisse de régime au service durant le deuxième set, laissant Donaldson revenir dans le match.

Le jeune joueur de 21 ans développait un jeu plus puissant et agressif et finissait par emporter le deuxième set.

A 4-3 au troisième, Anderson retrouvait son arme fatale, décochant des aces à plus de 215 km/h, qui lui permettaient de reprendre l'avantage sur un adversaire toujours menaçant.

"Le service a été un élément très important à la fin du second set et au début du troisième" a commenté au micro le récent vainqueur de l'ATP-250 de New-York, à l'issue du match.

"Je suis content de retourner en finale" a ajouté celui qui fut finaliste à Acapulco en 2014.