City et Liverpool se neutralisent, United en profite

Pas beaucoup de buts, mais du spectacle: Manchester City a concédé le match nul à domicile contre Liverpool (1-1)...

Pas beaucoup de buts, mais du spectacle: Manchester City a concédé le match nul à domicile contre Liverpool (1-1) dimanche en clôture de la 29e journée de Premier League, un résultat qui ne fait pas l'affaire des deux prétendants à la Ligue des champions.

Au classement, toujours largement écrasé par Chelsea (69 pts), "City" (3e avec 57 pts, 28 matches) est distancé par Tottenham (2e avec 59 pts, 28 matches), vainqueur de Southampton (2-1) un peu plus tôt.

A la quatrième place, Liverpool (56 pts, 29 matches) est maintenant sous la menace potentielle de Manchester United, nouveau 5e (52 pts, 27 matches) après sa victoire contre Middlesbrough (3-1). United a profité du nouveau naufrage la veille à West Bromwich (3-1) d'un Arsenal en roue libre, désormais 6e (50 pts, 27 matches).
Sous la pluie battante de l'Etihad Stadium, l'affiche de la journée a tenu ses promesses, quelques jours après l'élimination des Mancuniens par Monaco dès les huitièmes de finale de la C1. Mais le rebond attendu de Pep Guardiola et des siens a été contrarié par des "Reds" en grande forme.
                  
Guardiola 'heureux'

Le milieu de "City" Touré-De Bruyne-Silva a d'abord dominé la partie, forçant les joueurs de Jürgen Klopp à réagir en contre-attaque ou sur corner. Matip, Lallana, Mané, Coutinho mettaient Caballero à l'épreuve avant d'ouvrir le score sur penalty de Milner (50e). 

Sur une superbe passe de Can pour Firmino, le Brésilien contrôlait en extension et Clichy, en retard, le percutait. Indiscutable. 

Après quasiment vingt minutes d'attaque-défense à un rythme époustouflant, De Bruyne servait Agüero d'un superbe centre à ras de terre pour l'égalisation (68e).

Le rythme ne baissait pas. Lallana manquait l'immanquable seul face au but (80e) puis Sterling échouait face à Mignolet quelques instants plus tard (82e) pour un nul logique.

"C'est l'un de mes jours les plus heureux en tant qu'entraîneur", a réagi Guardiola sur Sky Sports. "Je suis tellement fier. Après la Ligue des champions, les gars étaient tellement tristes à l'entraînement (...) Et contre Liverpool, qui n'a pas joué l'Europe, qui a eu une semaine pour se préparer... Notre état d'esprit, notre façon de jouer: c'est l'un de mes plus beaux jours de manager."

Plus tôt dans la journée, les "Red Devils" ont battu le relégable Middlesbrough (3-1) au terme d'un match tendu, qui s'est terminé par une empoignade sur le terrain entre Bailly et Gestede, puis dans le tunnel entre Gibson et Young.

Ce succès permet à José Mourinho et ses hommes de convoiter la place de Liverpool. 

'En vie'
                  
"C'est une grosse victoire qui nous maintient en vie dans la course à la quatrième place", s'est félicité Mourinho, qui se déplaçait chez le 19e du Championnat sans Ibrahimovic, Herrera (suspendus) et Pogba (blessé). 

"Est-ce que je préfère me qualifier pour la Ligue des champions en terminant quatrième ou en gagnant l'Europa League ? Je préfère l'Europa League. Il y a du prestige à gagner ce trophée", a ajouté le Portugais.

Au Riverside Stadium, les Mancuniens ont largement dominé. Fellaini, de la tête (30e), puis Lingard d'une superbe frappe de loin (62e), ont concrétisé. Gestede a bien réduit la marque (77), mais Valencia a marqué dans un but après la glissade du gardien Valdes sur une passe en retrait de l'un de ses défenseurs (90e+3).

De son côté, Tottenham s'est imposé contre Southampton (2-1), grâce à Eriksen (14e) puis Alli sur penalty (33e), prouvant ainsi que Mauricio Pochettino et les siens pouvaient gagner sans Kane, absent plusieurs semaines en raison d'une nouvelle blessure à la cheville. 

Les "Saints" de Claude Puel, qui ont perdu leur buteur Gabbiadini sur blessure, ont bien mené la charge en seconde période, mais les Londoniens ont su tenir le score et rester maîtres de leur destin dans la course à la C1.