Chelsea débute par une défaite contre Burnley

Le champion d'Angleterre Chelsea, réduit à neuf, a été surpris par Burnley (3-2), samedi à Stamford Bridge, lors de la première journée de Premier League.

Décollages ratés pour Blues et Reds: le champion Chelsea, défait piteusement à domicile par Burnley (3-2), et Liverpool, tenu en échec à Watford (3-3), ont bien mal entamé leur saison, samedi lors de la 1re journée de Premier League.
                  
Chelsea: le crash    
              
Les Blues ont craqué à Stamford Bridge. Déboussolés après l'exclusion de leur capitaine Cahill dès la 13e minute pour un tacle violent, ils ont encaissé trois buts (dont un doublé de Vokes) avant la mi-temps pour lancer de la pire manière possible leur campagne. 

Morata, entré en cours de jeu, a bien réduit l'écart mais Fabregas a reçu un deuxième carton jaune (81). En fin de match, Luiz a redonné un espoir de courte durée à des Londoniens réduits à neuf (88)...

"Nous avons essayé jusqu'à la fin d'obtenir un résultat. C'est dommage parce que nous nous sommes bien battus en seconde période. Mais (...) après le carton rouge nous avons perdu la tête", a réagi Antonio Conte, ajoutant qu'il comptait travailler "sur un nouveau schéma à dix" pour ne plus connaître ce genre de naufrage. 

Cette défaite vient prolonger un été compliqué pour les champions, déjà privés d'Hazard et qui n'ont pas rempli tous leurs objectifs sur le marché des transferts, au grand dam de Conte. Et l'Italien devra se passer des exclus Cahill et Fabregas le week-end prochain contre Tottenham.
                  
Liverpool: déjà les turbulences      
            
Leur défense leur avait joué des tours la saison passée, les Reds, toujours à la recherche d'un renfort dans ce secteur, ont étalé leur fragilité.

Ils ont d'abord craqué dès la 8e minute et concédé l'égalisation dans le temps additionnel (90+3), devant un Jürgen Klopp dépité.

"Le physique, nous n'étions pas prêts. Cela peut arriver le premier match. Nous n'avions aucune orientation en première période, même si c'était mieux dans la seconde moitié. Nous jouions au football, mais ça n'a mené à rien. Il y a beaucoup de choses à travailler", a regretté le technicien, très mécontent de l'égalisation de Britos, en position de hors jeu selon lui.

L'Allemand, toujours dans l'incertitude sur l'avenir de Coutinho, pourra au moins être ravi de sa recrue Salah et du retour en forme de Mané. L'Egyptien a marqué (57) et décroché un penalty pour Firmino (55), tandis que le Sénégalais a ouvert le score avec brio (29).
                  
Arsenal et "City": atterrissages réussis   
               
Vendredi, Arsenal avait démarré du bon pied en battant Leicester (4-3) de justesse, au terme d'un match fou, grâce notamment à Giroud et Lacazette, auteur de son premier but dès la 2e minute.

L'entraîneur Arsène Wenger a longtemps cru voir resurgir le spectre de la saison passée, en encaissant notamment un doublé de Vardy: il aura fallu deux buts en deux minutes en fin de match, par Ramsey (83) et Giroud (85), pour chasser les mauvais esprits de l'Emirates Stadium, hanté par la non qualification pour l'édition 2017-2018 de la Ligue des champions.

Samedi, Manchester City a eu du mal à se débarasser de Brighton (2-0). Mais, à force de pousser (78% de possession et 14 tirs), les "Citizens" ont fini par faire craquer un promu limité.

Sur un ballon récupéré par De Bruyne, David Silva a ouvert pour Agüero, qui n'a pas manqué sa chance d'un efficace tir croisé (70). Puis, Dunk smashait sa tête dans son propre but (75) pour offrir une victoire méritée à Pep Guardiola et ses hommes.

"Nous avons contrôlé les contre-attaques et nous n'avons pas concédé d'opportunité. Nous allons encore nous améliorer offensivement", a promis le Catalan, "très content" des  prestations de ses recrues Walker, Danilo et Ederson.
                  
Hudderfield au top, Rooney aussi          
        
Huddersfield entre par la grande porte. Avant  Newcastle-Tottenham et Manchester United-West Ham dimanche, les Terriers sont leaders provisoires.

Le promu s'est imposé avec la manière à Crystal Palace (3-0), grâce notamment à un doublé de l'ancien Montpelliérain Mounié.

Rooney a fêté son retour à Everton: l'enfant du pays a inscrit le seul but du match contre Stoke (1-0). 

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement