Reuters

Chelsea veut se reprendre en attendant "MU-Liver"

Le leader Chelsea devra se reprendre chez le champion en titre Leicester samedi, puis Manchester United aura l'occasion de revenir dans la course au titre contre son grand rival Liverpool...

Le leader Chelsea devra se reprendre chez le champion en titre Leicester samedi, puis Manchester United aura l'occasion de revenir dans la course au titre contre son grand rival Liverpool, dimanche en clôture de la 21e journée de Premier League.
                  
L'ancien champion contre le futur?                  

Les "Blues" doivent remonter à cheval. Après treize victoires consécutives, ils avaient mal commencé 2017 en s'inclinant à Tottenham (2-0) le 4 janvier.

Si Chelsea a reçu dans la semaine l'autorisation de reconstruire Stamford Bridge pour le porter à 60.000 places, c'est bien au King Power Stadium qu'ils se rendent samedi. 

N'Golo Kanté y fera sa première apparition depuis son transfert vers Londres cet été. 

Son absence cette saison s'est fait sentir à Leicester. Sans le milieu français, les "Foxes" n'y arrivent pas: ils sont actuellement 15e, à six points seulement au-dessus de la zone rouge. Et ils devront se passer de leurs Africains, Mahrez, Slimani et Amartey, partis à la CAN-2017. 
                  
Tottenham se méfie                  

Les "Spurs" sont en forme. Dans le sillage d'un Dele Alli impérial, auteur de trois doublés consécutifs durant les fêtes, les Londoniens ont enchaîné cinq victoires consécutives. 

Ils reçoivent West Bromwich samedi en ouverture de la journée avec pour mission de redescendre sur terre après le succès contre Chelsea.

"Il faut montrer la maturité que nous avons montré à Chelsea. C'est important quand il s'agit de se  montrer réaliste et pour lutter pour un plus grand objectif", a réclamé Mauricio Pochettino, ajoutant toutefois qu'il ne fallait pas non plus s'attendre à ce que son équipe "remporte tous ses matches".
                  
"City" et Arsenal pour rester dans la course                  

Arsenal (5e) samedi, puis Manchester City (4e) dimanche, tenteront de suivre le rythme. 

Si les "Citizens", auteurs d'une victoire éclatante contre West Ham en Coupe d'Angleterre (5-0), semblent de retour au top après un petit passage à vide, ils devront toutefois se méfier d'un Everton (7e) en pleine ascension.

D'autant plus que Ronald Koeman a reçu un renfort de choix cette semaine, avec l'arrivée de Morgan Schneiderlin dans la semaine.

Samedi, Arsenal essaiera de ne pas se prendre les pieds dans le tapis de Swansea (19e), qui est désormais dirigé par l'ancien adjoint du PSG Paul Clement.  
                  
Le choc                  

Le match que toute l'Angleterre attend, c'est Manchester United-Liverpool, les deux grands ennemis du nord-ouest.

ManU (6e) n'en finit plus de gagner avec un Ibrahimovic redevenu "Zlatan". Ils tenteront de remporter une septième victoire consécutive, la dixième toutes compétitions confondues, et, pourquoi pas, de remonter sur le podium de la Premier League.

Mais surtout, ce sera un test pour les hommes de José Mourinho: sont-ils enfin capable de jouer dans la cour des grands? Cette saison en Premier League, ils n'ont pour l'instant réussi qu'à battre un seul membre du "Big Six", Tottenham.

En 2017, tout réussit aux "Red Devils", mais pas aux "Reds". Jürgen Klopp et les siens ont ramené un piètre match nul de Sunderland (2-2) lors de la dernière journée et ils ont même été humiliés en coupe à Anfield par le modeste Plymouth Albion (0-0)... un club de quatrième division! 

Et puis les "Reds" ont continué leur descente à Southampton mercredi, en s'inclinant (1-0) en demi-finales aller de la Coupe de la Ligue.

La bonne nouvelle pourrait toutefois venir du Brésil avec le retour de l'attaquant Philippe Coutinho, qui a fait son entrée en jeu contre les "Saints" après sept semaines d'absence.