Reuters

Angleterre - 8e journée: Manchester United à Liverpool pour faire passer un message

Manchester United est-il vraiment prétendant au titre ? José Mourinho et ses hommes, qui n'ont pas encore affronté d'autres équipes du "Big Six" cette saison, ont l'occasion de faire passer un message samedi à Liverpool (11h30 GMT), en ouverture de la 8e journée de Premier League.

De son côté, les co-leaders Manchester City et Pep Guardiola (devant à la différence de buts), espèrent engranger des points à domicile contre un Stoke (14h00 GMT), pas au mieux et bancale défensivement avant la trêve internationale.
                  
"Red Devils" dans le grand bain 
                 
C'est le premier grand rendez-vous. Pour l'instant, ManU a survolé son début de saison, aussi bien en championnat qu'en Ligue des champions, avec une moyenne de 3,2 buts par match toutes compétitions confondues.

Mais si passer quatre buts au CSKA Moscou, à West Ham, Swansea ou Crystal Palace est une chose, battre Liverpool à Anfield en est une autre. 

Afin de prévenir toute crise, Mourinho a tenu à calmer le jeu: "C'est juste un match."

"C'est trois points. C'est arrivé cette saison, un adversaire m'a dit: Pour nous, ce match est comme une finale de coupe. J'ai pensé: Pffff, pourquoi?", a expliqué le Portugais. "Quand vous êtes dans un grand club, quand vous êtes un gand joueur, un grand manager, tous les matches sont importants. (...) Est-ce que j'aime Anfield? Oui Est-ce que j'aime affronter Liverpool? Oui. J'aime les grands stades et les meilleurs adversaires, mais la préparation est la même."

Pour Liverpool, l'affiche arrive au mauvais moment. Jürgen Klopp devra composer sans Mané (blessé) et ses vedettes brésiliennes Coutinho et Firmino seront fatigués des voyages avec la Seleçao.

Pas de quoi arranger les affaires de l'Allemand, alors que les "Reds" peinent à lancer leur campagne (déjà 7 points derrière), plombés par une défense dramatique. Samedi, Klopp fêtera ses deux ans à Anfield et la presse s'interroge sur sa capacité à redonner à Liverpool son lustre d'antan.
                  
Arsenal en douce      
            
Eux aussi peinent à redorer leur blason. Mais petit à petit, dans l'ombre des Manchester et des discussions sur des possibles départs de Sancez et Özil en janvier, Arsène Wenger et Arsenal remontent la pente. 

Invaincus et solides en septembre (trois victoires et un nul contre Chelsea, aucun but encaissé), les "Gunners" feront face eux aussi à un test samedi (16h30 GMT) à Watford, l'une des surprises avant la trêve. 

Sans Mustafi et avec Koscielny et Kolasinac incertains, la défense londonienne devra faire face à des "Hornets" en forme, portés par la pépite brésilienne Richarlison.
                  
Chelsea: rebondir    
              
Les "Blues" ont l'adversaire parfait samedi (14h00 GMT) pour digérer la trêve et se remettre de la défaite contre Manchester City (1-0). Antonio Conte et sa bande affrontent la lanterne rouge Crystal Palace, qui n'a toujours pas marqué après sept journées.

Dans le même temps, Tottenham tentera lui de maintenir sa forme contre Bournemouth (19e). Portés par un Kane en feu, auteur de 15 buts lors de ses dix derniers matches en club ou en sélection, les "Spurs" (3e) sont en embuscade, à cinq points des deux Manchester.
                  
Programme de la 8e journée (heures GMT):
Samedi
(11h30) Liverpool - Manchester United
(14h00) Burnley - West Ham
Crystal Palace - Chelsea
Manchester City - Stoke
Swansea - Huddersfield 
Tottenham - Bournemouth 
(16h30) Watford - Arsenal
                  
Dimanche
(12h30) Brighton - Everton
(15h00) Southampton - Newcastle 
                  
Lundi
(19h00) Leicester - West Bromwich
                  
 


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement