NBA - Toronto et Houston planent

Reuters

 

Les Raptors sont devenus mercredi la première équipe officiellement qualifiée pour les play-offs 2018 après leur succès 121 à 119 (après prolongation) à Detroit.

Avec 47 victoires en 64 matches, ils sont au pire assurés de terminer à la 8e place de la conférence Est même s'ils devaient perdre, scénario hautement improbable, leurs 18 derniers matches de saison régulière.

La franchise canadienne a toutefois souffert dans la salle des Pistons: sous l'impulsion de DeMar DeRozan (42 pts), elle a pourtant compté jusqu'à 17 points d'avance, mais Blake Griffin (31 pts) a relancé Detroit dans la 4e période.

L'ancien joueur-vedette des Clippers a arraché la prolongation à la dernière seconde du temps réglementaire avec un panier à trois points.

Mais Toronto a repris l'ascendant en prolongation et s'est imposé grâce au culot et sang-froid de Fred VanVleet, 24 ans qui a envoyé son équipe, pour la cinquième saison de suite en play-offs.
                  
'Maximum de repères'                
                  
La meilleure équipe de NBA ne s'appelle pas Toronto, mais Houston qui a maîtrisé Milwaukee (110-99) dans sa salle: les Rockets n'ont plus perdu depuis le 26 janvier, une éternité dans le championnat le plus relevé de la planète.

Aucune équipe n'a réussi à enchaîner autant de victoires cette saison, pas même le champion en titre Golden State ou Boston.

"On ne se préoccupe pas de savoir combien de matches on a gagné ou perdu, tout ce qu'on veut, c'est bien attaquer et bien défendre", a balayé James Harden.

"The Beard" (littéralement la barbe) a fini la rencontre avec 26 points, cinq rebonds et six passes décisives.

Il a certes perdu son explosif duel avec le phénomène grec de Milwaukee, Giannis Antetokounmpo (30 pts), mais il a été décisif lorsque son équipe a montré quelques signes de fatigue en début de match et en 3e période.

"On veut aborder les play-offs avec le maximum de repères: dans 90% des cas, si on joue notre jeu en défense et en attaque, il y a de bonnes choses au bout pour nous", a-t-il insisté.

Mais Houston (51 v-13 d) va devoir hausser son niveau de jeu pour préserver son invincibilité: les Rockets se rendent en effet vendredi à... Toronto pour un duel au sommet.
                  
39 points pour LeBron James                  
                  
Un autre équipe à l'Ouest est insatiable: La Nouvelle-Orléans a signé une sixième victoire consécutive à Sacramento (114-101) et a consolidé sa 4e place au classement (37 v-26 d).

Anthony Davis s'est contenté de 23 minutes de jeu (17 pts) après une nouvelle alerte à la cheville gauche, tandis que Nikola Mirotic et Jrue Holiday ont marqué respectivement 26 et 23 points.

La course aux places qualificatives pour les play-offs s'annonce indécise jusqu'au bout à l'Ouest.

Utah a repris espoir dans le sillage de Rudy Gobert: le pivot français du Jazz a martyrisé Indiana dans sa salle (104-84) avec 23 points (10 sur 14 au tir) et capté 14 rebonds.

Utah est 9e (35 v-30 d) sur les talons des Clippers (8e, 34 v-29 d) et avec le même bilan que Denver (10e, 35 v-30 d), battu 113 à 108 à domicile par Cleveland, porté par l'inévitable LeBron James (39 pts).