Reuters

NBA - San Antonio et Cleveland repartent de l'avant

Les deux principaux rivaux de Golden State, San Antonio et Cleveland, ont renoué avec la victoire dimanche: les Spurs ont dominé Sacramento 118 à 102 et les Cavaliers ont difficilement battu les Lakers (125-120) à Los Angeles.

Battus coup sur coup à domicile par Portland (110-106) et à Memphis (104-96), les Spurs ont assuré l'essentiel, à défaut de rassurer complètement leurs supporteurs.

Ils ont en effet débuté la rencontre de la pire des façons en ratant 12 de leurs 13 premiers tirs pour être menés 14 à 2, avant de reprendre leurs esprits et de vite déborder les Kings.

A partir du 2e quart-temps, les Spurs, sous l'impulsion de Tony Parker (16 pts, dont 12 en 2e période), ont distancé les Kings qui ont compté jusqu'à 28 points de retard.

"On a bien réagi après ces deux défaites, on a fait du bon boulot, on n'a peu perdu de ballons, on a été agressif en défense comme en attaque", a analysé Gregg Popovich, qui a pu ménager Kawhi Leonard, limité à 27 minutes de jeu (12 pts).

Avec cette 53e victoire en 69 matches, San Antonio, 2e à l'Ouest, compte deux victoires de retard sur Golden State (55 v-14 d).

De son côté, Cleveland a retrouvé son "Big Three" ménagé la veille lors de la lourde défaite contre les Clippers (108-78), déjà au Staples Center.

Avec LeBron James (34 pts), Kyrie Irving (46 pts) et Kevin Love (21 pts), les champions en titre sont venus à bout de Lakers accrocheurs. Ils étaient encore menés de onze points en début de 4e période, avant de faire la différence grâce à leurs stars.

Grâce à cette 46e victoire de la saison, Cleveland a accru son avance sur Boston, 2e de la conférence Est (44 v-26 d), qui s'est incliné à Philadelphie (105-99).

Damian Lillard a marqué 49 points, à deux points de son record personnel, lors de la victoire de Portland à Miami (115-104). L'ailier fort a réussi neuf paniers à trois points et a conforté sa septième place au classement des marqueurs NBA avec plus de 26 points par match.

Les Trail Blazers sont 9e de la conférence Ouest (32 v-37 d), à une victoire de Denver qui occupe la 8e et dernière place qualificative pour les play-offs.

Avec dix de ses 13 derniers matches de la saison régulière à domicile, Portland peut être optimiste: "C'est clairement un avantage, mais on ne peut baisser notre garde", a prévenu son entraîneur Terry Stotts.


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement