NBA - Golden State: pour Kerr, peut-être la dernière chance de titre

Reuters

"C'est peut-être la dernière occasion que nous allons avoir avec cette configuration des Warriors, il va y avoir beaucoup d'agents libres (joueurs pouvant rejoindre une autre équipe, NDLR) l'été prochain, on ne sait pas ce qu'il va se passer", a déclaré Kerr lors du traditionnel "media day", jour où toutes les franchises NBA organisent leur conférence de presse pour la nouvelle saison.

"Mais je ne pense pas que nos joueurs doivent ressentir une pression folle, ils doivent se concentrer sur l'importance que cela a de tenter de gagner encore le titre et sur la chance qu'on a d'être dans cette situation", a-t-il ajouté.

Depuis sa nomination au poste d'entraîneur en juillet 2014, Kerr, ancien coéquipier de Michael Jordan à Chicago, a toujours conduit les Warriors en finale, à chaque fois contre Cleveland, et a remporté le titre à trois reprises.

"La saison dernière, on s'en est sorti et on a gagné (victoire 4-0 contre Cleveland, NDLR), mais cela a été une lutte pendant toute la saison", a-t-il rappelé.
                  
"Pas de formule magique"                  
                  
"Il n'y a pas de formule magique quand on est entraîneur, mais je pense que le ressenti pour cette saison sera légèrement différent: nous avons gagné trois des quatre derniers titres, notre place dans l'histoire de la NBA est déjà assurée, nous allons essayer d'apprécier plus ce qu'on fait", a-t-il estimé.

Son meneur Stephen Curry ne pense pas encore à l'éventualité d'un départ de Kevin Durant et de DeMarcus Cousins en fin de saison: "On a 82 matches de saison régulière à disputer et, j'espère, 16 matches de play-offs à gagner, avant d'y penser", a-t-il rappelé.

"Chaque saison est différente, pour parvenir au titre, on sait qu'on va connaître des hauts et des bas, que ce soit les blessures, une baisse de concentration ou de motivation, mais l'important est d'être au pic de sa forme au moment le plus important", a poursuivi le double meilleur joueur (MVP) de NBA.

"On va être encore notre principal ennemi. La saison dernière, il nous a fallu du temps pour trouver la bonne carburation, la période entre l'été et le coup d'envoi de la saison a été difficile et on ne va pas revivre ça", a-t-il expliqué.

La saison 2018-19 débute le 16 octobre et Golden State fait figure de favori à sa propre succession, d'autant que LeBron James a quitté Cleveland, son équipe depuis 2014, pour rejoindre les Lakers, en reconstruction.

Il faut remonter à 2002 pour trouver trace de la dernière équipe, les Lakers, à avoir réalisé le "three peat", trois titres consécutifs, exploit réalisé à cinq reprises dans l'histoire de la NBA.