Reuters

Houston s'en sort malgré Westbrook, les Warriors impitoyables

Après une première victoire tranquille face à Portland, les Warriors ont de nouveau frappé fort en s'imposant 110-81 mercredi, un break que Houston est lui aussi parvenu à réaliser, malgré un énorme Westbrook, face à Oklahoma (115-111).

Le signal lancé par les Warriors est clair: les grands favoris pour le titre ne vont pas faire dans la dentelle. Pour leur deuxième match face à Portland, les hommes de Steve Kerr ont du pourtant se passer de Kevin Durant, touché au mollet depuis le premier match où il avait inscrit 32 points. Cela ne les a pas franchement dérangés. Stephen Curry et Klay Thompson n'ont même pas eu besoin de dépasser les 20 points (19 et 16), aidés par Ian Clarke (13 pts) ou JaVale MGee (15 pts), preuve d'un collectif parfaitement huilé.  

Bref un match parfait pour les Warriors. Les deux prochains matches à jouer à Portland risquent d'être difficiles à négocier pour des Blazers qui ont semblé bien pâles. 
                  
Westbrook hors-norme mais impuissant                   
                  
Le Thunder lui n'est pas passé loin. Mais la performance XXL de Westbrook (51 points, 10 rebonds, 13 passes décisives, 4 interceptions, 1 contre), qui a réalisé le sixième triple-double en play-offs de sa carrière, n'a pas empêché OKC de sombrer face aux Rockets, trois jours après sa large défaite (118-87) au Texas. 

Désormais Oklahoma n'a d'autre choix que de remettre les pendules à l'heure dans sa salle lors des deux prochains matches, les 21 et 23 avril, qui s'annoncent décisif pour la course au titre de MVP autant que pour les espoirs de titre des deux franchises.

Westbrook, qui a réalisé 42 triples-doubles dans la saison, effaçant un record vieux de 55 ans, a pourtant fait tout ce qu'il fallait en devenant le premier joueur de l'histoire de la NBA à réussir un triple-double en play-off avec plus de 50 points.

Mais les Rockets disposent, eux aussi, avec James Harden, d'un sacré atout: "The Beard" a tenu son rang avec 35 points et réussi à contenir le meneur d'OKC, bien aidé par Eric Gordon (22 pts) et Lou Williams (21 pts).

Un peu plus tôt, les Washington Wizards, emmenés par John Wall (32 pts, 9 pds) et Bradley Beal (16 points dans le dernier quart-temps), ont infligé leur deuxième défaite de rang aux Hawks d'Atlanta (109-101) en attendant le choc entre les Golden State Warriors de Stephen Curry, finalistes malheureux l'année dernière, face aux Portland Trailblazers.

Hawks et Wizards se retrouvent samedi à Atlanta.


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement