WTA/ATP - Indian Wells: Monfils dans le rouge, Garcia balayée

Reuters

Son ambitieux calendrier a eu raison mardi de Gaël Monfils au 3e tour du Masters 1000 d'Indian Wells, contraint à l'abandon contre son compatriote Pierre-Hugues Herbert, tandis que la N.1 française Caroline Garcia est passée complètement à côté de son 8e de finale.

Dès son arrivée à Indian Wells, Monfils avait prévenu: il commençait à tirer la jambe après avoir disputé quatre tournois en Amérique du Sud depuis début février.

Cela ne l'avait pas empêché de faire mordre la poussière au 2e tour au géant américain John Isner (N.18) 6-7 (5/7), 7-6 (7/3), 7-5, mais il a payé comptant le lendemain sa débauche d'efforts.

En difficultés dès les premiers échanges contre Herbert, il s'est ensuite blessé au dos et a fini par jeter l'éponge alors qu'il était mené 6-2, 3-1.

"Sur un déplacement, je me suis fait mal dans le bas du dos (...) Si je continue ce match, je crois que je peux me faire très mal", a expliqué le 42e mondial.

Alors qu'il espère être tête de série à Roland Garros, son tournoi du Grand Chelem de prédilection fin mai, Monfils n'est pas inquiet après cet énième pépin physique.
                  
- 'Plus que mauvais' -                  
                  
Pour gagner des points et grappiller des places au classement ATP, "La Monf" veut disputer le prochain Masters 1000, à Miami, qui débute la semaine prochaine.

"J'aimerais bien avoir le luxe de ne pas y aller, mais j'y vais pour sûr. Je vais prendre quelques jours, et j'espère que dans deux, trois jours je pourrai réattaquer l'entraînement", a-t-il dit.

De son côté, Herbert est sur un nuage: il n'avait jamais été à pareille fête en simple en Masters 1000.

"Je sens que j'ai fait des progrès. Là, j'en suis à mon cinquième tournoi, et si on compte la Coupe Davis, ça fait six semaines que je joue un bon niveau", s'est réjoui le 93e mondial.

Habitué à briller en double avec Nicolas Mahut -deux titres du Grand Chelem et six Masters 1000-, "PHH", 26 ans, se prend à rêver d'un exploit en simple, d'autant qu'il affrontera au prochain tour non pas le N.3 mondial Marin Cilic, mais l'Allemand Philipp Kohlschreiber (N.37).

"Je n'ai pas forcément envie de m'arrêter là", a prévenu le Français, dont le compatriote Jérémy Chardy défiera mercredi le N.1 mondial, Roger Federer. Herbert et Chardy sont les deux derniers représentants tricolores dans le tournoi californien.

Caroline Garcia est quant à elle tombée de haut: en panne de service, étouffée par la rapidité et la puissance d'Angelique Kerber, elle a été balayée en deux sets 6-1, 6-1.

"J'aimerais pouvoir dire que c'est simplement elle qui a très bien joué, mais moi c'était plus que mauvais", a-t-elle résumé.
                  
- Wozniacki stoppée -                  
                  
"Elle a bien réussi à s'adapter aux conditions et moi je n'ai pas été à la hauteur", a regretté la 7e joueuse mondiale.

La N.2 mondiale Caroline Wozniacki a elle aussi chuté en 8e de finale face à la Russe Darya Kasatkina (N.19) 6-4, 7-5.

"C'est frustrant, car j'ai le sentiment que j'avais la victoire dans ma raquette, j'ai dicté le rythme des échanges, réussi beaucoup de coups gagnants mais fait aussi beaucoup d'erreurs", a expliqué la lauréate de l'Open d'Australie.

Cette défaite fait doublement les affaires de Simona Halep: la Roumaine, qui a dominé la Chinoise Wang Qiang (N.55), 7-5, 6-1, est assurée de rester N.1 mondiale à l'issue de ce tournoi et elle peut viser un deuxième titre à Indian Wells, après 2015.

Il ne reste en effet plus que trois autres joueuses du top 10 mondial en lice.

La Tchèque Karolina Pliskova (N.5) a fait plier la prodige américaine Amanda Anisimova 6-1, 7-6 (7/2), tandis que l'Américaine Venus Williams (N.8), victorieuse la veille de sa soeur cadette Serena, a confirmé face à la Lettone Anastasija Sevastova (N.20) en deux sets 7-6 (8/6), 6-4.