Ligue 1 - Petite victoire et gros gain pour Paris, Lyon déçoit

Après les polémiques liées aux retards du duo Cavani-Pastore, le leader Paris SG a préservé l'essentiel en gagnant sur la plus petite des marges à Nantes (1-0), ce que n'a pas fait Lyon, neutralisé par le mal-classé Angers (1-1) lors de la 20e journée de L1 dimanche.                 

. Le Real rêverait d'être le PSG...                 

Le PSG s'est imposé très modestement, et fut même bousculé en 2e période, mais cela lui permet de posséder désormais 11 points d'avance en tête du classement sur ses poursuivants Monaco et Lyon, tous deux à 42 points.

Zinédine Zidane et le Real Madrid, adversaires du PSG en Ligue des champions dans un mois (8e de finale aller le 14 février à Santiago-Bernabeu et retour le 6 mars dans la capitale française) rêveraient d'un tel confort.

La bande à Cristiano Ronaldo, 4e en Espagne, s'est inclinée samedi contre Villarreal (1-0) et pointe à 19 longueurs désormais du leader de la Liga, son ennemi juré le Barça...

Tout n'a pas été parfait pour le PSG. Angel Di Maria (titularisé en l'absence de Neymar blessé) a certes marqué mais manqué de belles occasions et Edinson Cavani (de retour après avoir été écarté deux matches pour son retour de vacances en retard) n'a pas retrouvé le chemin des filets. Dommage, car il n'est plus qu'à un but du record de Zlatan Ibrahimovic au PSG (155 contre 156). Ce sera pour une autre fois.

A noter que le capitaine parisien Thiago Silva (qui s'était frictionné par médias interposés avec l'autre retardataire Javier Pastore, pas convoqué à Nantes) n'était pas titulaire, mais placé sur le banc.                 

. Lyon, la déception, Fekir, la cible                 

"C'est une mauvaise opération d'autant que c'était chez nous". Le président de l'OL Jean-Michel Aulas n'a pas cherché à louvoyer après le nul de son équipe à domicile (1-1) contre le mal-classé Angers, désormais 18e et barragiste.

L'OL, en cas de succès, aurait été seul deuxième. Au lieu de cela, il reste 3e, à égalité de points avec Monaco, mais devancé par la troupe de Leonardo Jardim qui possède une meilleure différence de buts (+27 contre +26). Et derrière ça revient fort, puisque l'OM n'est plus qu'à un point après sa démonstration contre Rennes samedi soir (3-0). "Marseille (4e) a fait le bon coup de la journée. Il y a un trio et c'est très serré", a commenté JMA, lucide.

Son équipe a évité le pire grâce à son capitaine Nabil Fekir, buteur, qui lui aussi a évité le pire sur un plan individuel à en croire une donnée incroyable. Aucun joueur n'a subi plus de fautes lors d'un match sur les 10 dernières saisons en L1 que lui (10 au total), a révélé le statisticien Opta.

Ce qui n'a pas manqué de faire réagir Aulas: "Il faut saluer le match héroïque de Nabil. Il faut protéger les créateurs comme Nabil. J'ai vu ses deux jambes. Il a des impacts de tous les côtés".

. Saint-Etienne respire                 

C'est un petit évènement. Saint-Etienne, qui n'avait plus gagné depuis le 14 octobre en L1, a bien abordé la phase retour avec un succès contre Toulouse (2-0), concurrent direct pour le maintien.

"C'est vrai que ce n'est pas flamboyant, mais on est en progrès", a soufflé le coach Jean-Louis Gasset, désormais pleinement aux commandes de l'ASSE avec son adjoint Ghislain Printant. Le succès contre le TFC fait un bien fou: les Verts sont 14e avec 23 points, soit 4 unités de plus qu'Angers, 18e et barragiste.