Le boycott diplomatique du Royaume-Uni "sans impact" sur le Mondial-2018

Reuters

La décision de Londres de ne pas envoyer de ministre ou de membre de la famille royale à la Coupe du monde de football, qui se tiendra en Russie du 14 juin au 15 juillet, n'aura pas d'impact sur la compétition, a assuré mercredi Moscou.

"Le choix revient à chaque supporter de venir à la Coupe du monde ou de ne pas venir. Cela n'aura pas d'impact sur la qualité du tournoi. Nous avons toujours l'intention de l'organiser au plus haut niveau", a déclaré à l'agence de presse RIA Novosti Alexeï Sorokine, à la tête du Comité d'organisation du Mondial-2018.
"C'est dommage que tout le monde n'adhère pas au principe de laisser le football en dehors de la politique", a-t-il ajouté.

La Première ministre britannique Theresa May a accusé mercredi la Russie d'être "coupable" de l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal sur le sol britannique. Elle a annoncé en représailles la suspension des contacts bilatéraux de haut niveau et l'expulsion de 23 diplomates russes.

Elle a ajouté "qu'il n'y aura pas de participation des ministres - ou des membres de la famille royale - à la Coupe du monde de football cet été en Russie".