Schalke s'envole en deuxième position, Leipzig décroche

Munich, Schalke, Dortmund, Leverkusen: le top-4 de la Bundesliga, qualificatif pour la Ligue des champions, semble se dessiner à quatre journées de la fin, après le nul de Leipzig à Brême (1-1), et la victoire de Schalke 2-0 dans le derby de la Ruhr contre Dortmund dimanche.

Deuxième l'année dernière pour sa première saison dans l'élite, le RB Leipzig a peut-être raté une marche décisive. Après son combat perdu jeudi à Marseille en Europa League (2-5), l'équipe de Red Bull a été bousculée sur la pelouse du Werder (12e). 

Mais elle aurait tout aussi bien pu remporter les trois points à l'issue d'un final échevelé où les deux formations ont eu alternativement la balle du KO au bout du pied ou sur la tête, notamment par Timo Werner qui s'est présenté seul face au gardien Jiri Pavlenka à la 85e minute, et a perdu son duel. 

Le RB est désormais cinquième à 4 points de Dortmund et Leverkusen, qui s'affrontent samedi prochain.

Une semaine après le titre conquis par le Bayern Munich, Schalke a fait pour sa part un grand pas vers la deuxième place, en s'imposant 2-0 dans un âpre derby contre Dortmund, décidément en difficulté lors des grands rendez-vous cette saison.

L'international ukrainien Yevhen Konopljanka (49e) et le Brésilien Naldo (82e) ont marqué les buts de la victoire, qui permet à l'équipe de Gelsenkirchen de compter quatre points d'avance sur Leverkusen et Dortmund.

Plus encore que d'habitude, ce derby de la Ruhr sentait la poudre, pour deux raisons: les deux clubs se retrouvaient pour la première fois depuis le "derby du siècle" de novembre, lorsque Schalke, mené 4-0 à la pause à Dortmund, était revenu à 4-4 dans le temps additionnel. Et à cause du classement des deux formations.
                  
- Batshuayi à l'hôpital -                  
                  
Le match fut conforme aux attentes. Engagé, rude parfois, complètement dans l'esprit d'un derby historique où les tripes l'ont plus souvent emporté dans le passé que la tactique ou le football champagne. En première période, les deux gardiens ont spectaculairement sauvé leur camp chacun à leur tour: Bürki pour Dortmund a détourné en corner un tir de Schöpf au ras du poteau dès la 6e minute. A la 24e, son homologue Fährmann est allé cherché un coup franc de Reus qui prenait le chemin de la lucarne.

Au fil des minutes, Schalke a cependant pris le contrôle de la partie, et logiquement ouvert le score en début de seconde période, sur un tir en pleine course de Konopljanka, bien décalé par Daniel Caliguiri. Pendant un long moment, on a vu alors un Borussia incapable de ressortir les ballons proprement. 

"Nous n'avons pas bien joué en première période, et même pendant une heure. Nous n'avons pas fermé les espaces, nous les avons laissé jouer", a regretté l'attaquant international de Dortmund Marco Reus après la partie.

Dortmund a semblé retrouver son football dans les 20 dernières minutes, alors que Schalke payait un peu sa débauche d'efforts. Les Jaune et Noir se sont créé quelques situations dangereuses, mais ont toujours buté sur le grand Naldo, infranchissable tour de garde de la défense centrale, ou l'un de ses coéquipiers. Le gardien Färhmann, a fait le reste. 

Porté par 62.000 supporters en fusion, Schalke a enfoncé le clou à la 82e minute grâce à un coup franc phénoménal de Naldo (mesuré à 126 km/h), décidément l'homme du match et l'homme des derbies. C'est lui qui avait marqué le quatrième but de l'égalisation à la 90+4e minute au match aller.

Dortmund a peut-être perdu dans la bataille son buteur Michy Batshuayi. Le jeune Belge prêté par Chelsea fin janvier a été transporté à l'hôpital pour examens après un tacle pourtant régulier du Français Benjamin Stambouli.