AFP

Allemagne/8e journée: Heynckes débute au Bayern, match à risque à Dortmund

Rencontres à haute tension samedi en Bundesliga: à Munich, Jupp Heynckes dirigera son premier match pour tenter de sortir le Bayern de l'ornière. Tandis qu'à Dortmund, la police sera sur les dents pour prévenir des violences contre les supporteurs du RB Leipzig, club honni par les ultras du Borussia.

Avant cette 8e journée, Dortmund est leader avec 19 points, devant le Bayern, qui compte déjà 5 points de retard et accueille le modeste Fribourg (15e, 7 pts).

Heynckes: "Remettre de l'ordre"      
            
Le mot-clé du retour de Heynckes à la tête du Bayern est "ordre"! 

"Heynckes a trouvé une équipe dans laquelle chacun faisait ce qu'il voulait (...) un orchestre sans chef", commentait cette semaine le magazine Kicker. Le technicien de 72 ans, appelé au secours après le limogeage de Carlo Ancelotti et le très court intérim de Willy Sagnol, a été clair: "Le travail collectif passe avant tout. Mon devoir est de former une équipe où chacun joue pour l'autre, où chacun a du respect pour l'autre, où la solidarité est la base".

Depuis son arrivée lundi, Heynckes travaille sur trois axes:

Le physique: "Les joueurs doivent vivre à l'entraînement tout ce qu'ils doivent donner en match", dit Heynckes, alors que l'équipe se plaignait amèrement des séances trop molles d'Ancelotti. En dehors de Kimmich, qui joue à un très haut niveau, la plupart des stars du club, dont notamment Müller et Boateng, ne sont plus à 100% depuis longtemps. Les premiers entraînements ont été intensifs: "Nous avons pris beaucoup de plaisir", a assuré Thomas Müller.

La tactique: "Notre équipe a la classe, mais je dois de nouveau permettre à cette classe de s'exprimer et remettre l'équipe au pas", poursuit le coach. 4-3-3 ou 4-2-3-1 ? Les deux systèmes pourront être utilisés selon les joueurs disponibles, mais l'essentiel est que chacun s'applique de nouveau à sa tâche en harmonie avec les autres: presser sans ballon, participer aux efforts défensifs et attaquer.

Le mental: en instaurant une rotation permanente, en laissant des cadres sur la touche pour des matches décisifs, Ancelotti semble avoir sapé la confiance et le sentiment d'invincibilité qui était l'ADN du Bayern. "Il est important que les joueurs retrouvent confiance dans leurs propres capacités", a déclaré Heynckes, qui promet de redonner du poids aux joueurs emblématiques du club, dans un vestiaire déstabilisé par les départs à la retraite de Philipp Lahm et Xabi Alonso en fin de saison dernière.
                  
Guérilla anti-Red-Bull à Dortmund   
               
La saison dernière, des ultras du Borussia avaient bloqué le bus des joueurs de Leipzig avant le match, déployé des banderoles insultantes pendant, et violemment attaqué des supporteurs du RB après. La Fédération allemande avait frappé fort en ordonnant la fermeture pour un match de la mythique tribune sud, "le Mur Jaune".

Cette saison, les plus enragés ont fait savoir que les motifs de leur haine n'avaient pas disparu. Ils accusent toujours Leipzig d'être un simple panneau publicitaire de la marque Red Bull, et de dévoyer la sacro-sainte tradition des clubs populaires allemands.

Une "marche des fans" est prévue avant le match. Le slogan appelant à cette manifestation sur le site internet "suedtribune-dortmund.de" et affiché en ville est tout sauf pacifique: "Red Bull, Foutez le camp - Le football nous appartient". 

La police a prévu un déploiement massif, et publié des mises en gardes: "Ceux qui voudront prendre à partie ou attaquer nos visiteurs nous trouveront sur leur route", a lancé le chef des opérations policières Edzard Freyhoff: "Notre seuil d'intervention sera très bas".

Sur la pelouse, le duel promet également d'être solide entre le leader toujours invaincu (19 pts) et le quatrième (13 pts). Dortmund va cependant devoir être imaginatif pour pallier l'absence sur blessure de ses quatre latéraux de métier, dont Raphaël Guerreiro!

                  
Le programme:
                  
Vendredi 13 octobre
(20h30) Stuttgart - Cologne
                  
Samedi 14 octobre
(15h30) Hoffenheim - Augsbourg
Berlin - Schalke
Mayence - Hambourg
Hanovre - Francfort
Bayern Munich - Fribourg
(18h30) Dortmund - Leipzig
                  
Dimanche 15 octobre
(15h30) Leverkusen - Wolfsburg
(18h00) Brême - Mönchengladbach