Reuters

Dimitrov réussit ses débuts dans le tournoi

Dimitrov a remporté lundi son premier match des Masters de Londres, en battant l'Autrichien Dominic Thiem.

Le Bulgare Grigor Dimitrov, 6e mondial, a remporté lundi son premier match des Masters de Londres, en battant l'Autrichien Dominic Thiem, 4e mondial, en trois sets 6-3, 5-7, 7-5 à l'issue d'un intense combat.

Pour sa première participation au tournoi, Grigor Dimitrov n'a pas tremblé et a développé un jeu très agressif, ponctué de nombreuses montées à la volée. Il a néanmoins reconnu, à l'issue du match, s'être senti "assez nerveux", et a exprimé sa satisfaction d'avoir "franchi une nouvelle barrière".

"C'est jamais facile de faire ses débuts dans un tournoi, et je suis content d'avoir gagné, surtout en ayant joué de cette manière", a-t-il déclaré.

Faisant la course en tête dans le premier set, Grigor Dimitrov a flirté avec les lignes, et laissé admirer son revers à une main. Il a fait le break au sixième jeu, profitant notamment d'une double faute de son adversaire, moins en réussite.

Dans la deuxième manche, plus équilibrée, Grigor Dimitrov a commis davantage de fautes directes. Il a laissé passé une occasion de breaker Dominic Thiem à 5-5, puis a craqué à 5-6, ne parvenant à marquer aucun point sur son jeu de service, alors qu'il n'avait concédé aucune balle de break jusque-là.

Dans le troisième set, le Bulgare a continué à multiplier les montées au filet, et c'est sur une volée amortie tout en maîtrise qu'il s'est offert le break, à 3-3. Fébrile au moment de conclure, et rattrapé par l'Autrichien, il a eu besoin d'un deuxième break pour conclure le match, après 2 h 19 min de jeu.

"La fin a été un peu bizarre, c'est resté indécis jusqu'au bout", a estimé Dominic Thiem. "Mais il y a certaines choses que je n'ai pas bien faites, et Grigor n'a pas volé sa victoire", a-t-il reconnu.

Le vainqueur, lui, a estimé avoir "fait un bon match", et peut désormais savourer sa présence à Londres. 

"J'ai toujours voulu être ici, faire partie des meilleurs joueurs du monde. Donc jouer le Masters et remporter mon premier match, ce n'est que du positif", a indiqué en conférence de presse le joueur, qui concrétise à 26 ans ses grandes qualités qui lui avaient valu le surnom de "Baby Federer" à ses débuts. "A partir de maintenant, ce n'est que du bonus".

Le second match de la journée opposera en soirée (20h00 GMT) l'Espagno Rafael Nadal (N.1 mondial) au Belge David Goffin (N.8).


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement